Nous allons vous donner un exemple pour que vous puissiez bien saisir le point sur lequel nous mettons l’accent. Et cela, pour éviter toute confusion ou malentendu. Suivez le guide !

Dans certains cas, vous pouvez obtenir un taux d’intérêt plus avantageux chez un banquier mais au final, vous paierez plus que vous si vous aviez introduit votre dossier via un courtier avec un taux d’intérêt légèrement supérieur.Comment est-ce possible, vous demandez-vous ? C’est simple, cette différence vient justement des garanties qui tournent autour de votre emprunt avec hypothèque. Il s’agit plus particulièrement de l’assurance vie, la couverture incendie… Chez certains établissements, ces garanties sont excessivement chères. L’avantage de solliciter un courtier en crédit qui est aussi courtier en assurances est que nous avons la possibilité de trouver l’offre la plus avantageuse au meilleur prix.

Taux pret hypothecaire

Taux du prêt avec hypothèque : ce qu’il faut savoir

Nous vous détaillons ce qui a généralement une incidence sur votre taux d’intérêt lorsque vous entamez les tractations pour la souscription d’un prêt avec hypothèque.

Votre taux d’intérêt fluctuera selon :

  • La quotité d’emprunt
  • La durée décidée (chez certaines compagnies, cela n’a pas d’impact)
  • La variabilité décidée (fixe/variable/semi-variable)
  • L’ouverture d’un compte bancaire dans l’organisme concerné (souvent dépendant d’une banque)
  • L’élection de domicile de vos revenus dans ce même organisme
  • La souscription de l’assurance vie
  • La souscription d’une couverture incendie

Vous avez ainsi une bonne vue sur les éléments qui influencent votre taux d’intérêt hypothécaire.

Taux pret immobilier

Taux hypothécaires, illustrations

  • Quotité supérieure à 100%
  • Valeur : 112 000€
  • Période : 25 années
  • Solution : 10/5/5 cap 5 (semi-variable)
  • Taux d’intérêt : 3,20%
  • Échéance mensuelle : 526,50€

  • Quotité entre 85% et 100%
  • Valeur : 125 000€
  • Période : 25 années
  • Solution : 10/5/5 cap 5 (semi-variable)
  • Taux d’intérêt : 2,60%
  • Échéance mensuelle : 565,15€

  • Quotité inférieure à 80%
  • Valeur : 182 500€
  • Période : 20 années
  • Solution : 1/1 (annuel accordéon)
  • Taux d’intérêt : 1,84%
  • Échéance mensuelle : 908,10€

  • Quotité inférieure à 80%
  • Valeur : 182 500€
  • Période : 15 années
  • Solution : Fixe
  • Taux d’intérêt : 1,79%
  • Échéance mensuelle : 1 155,67€

Ces exemples sont donnés purement à titre d’information et n’impliquent aucun engagement de notre part à vous proposer un emprunt aux taux d’intérêt mentionnés plus haut. Pour une estimation en détails en fonction des éléments de votre dossier.

Si vous voulez faire des calculs d’emprunt avec hypothèque, vous pouvez utiliser notre simulateur afin d’effectuer une estimation d’emprunt avec hypothèque. Le simulateur est conçu pour vous donner le taux d’intérêt avec une quotité de 105 % pour l’achat d’un bien immobilier en Belgique.

Quelle est la définition du « Taux d’intérêt nominal » (appelé aussi « Taux débiteur fixe ») ?

Il représente le montant intégral de votre emprunt sur une base annuelle. Calculé en incluant toutes les composantes du montant du prêt, il est déterminé par la longueur de l’emprunt, le paiement du capital et la rémunération du prêt (intérêts). C’est le cadre législatif qui détermine les coûts qui doivent être compris dans le taux d’intérêt, et également le taux d’intérêt maximal en vigueur à ne pas surpasser.

Le taux annuel dépend du type de crédit (prêt à tempérament, contrat de crédit, etc.), de la somme empruntée et de l’étendue de l’emprunt : il offre la possibilité d’estimer le montant intégral du prêt que vous souscrivez.

Plusieurs solutions de crédit sont à votre disposition. Le taux d’intérêt varie aussi en fonction du produit (n’hésitez pas à nous contacter pour de plus amples détails).

  • Soit fixe (privilégiez cette solution lorsque les taux d’intérêt sont peu élevés)
  • Soit variable avec révision annuelle, triennale ou quinquennale du taux d’intérêt et une adaptation du taux d’intérêt possible dans la limite de 2 à 5% du taux d’intérêt originel sur la durée qui reste ; le taux pratiqué ne peut toutefois excéder le double du taux d’intérêt originel ; en situation de combinaison d’une formule à taux d’intérêt variable avec une formule « accordéon », le souscripteur peut garder une échéance mensuelle définie si la durée de l’emprunt est harmonisée suivant l’augmentation ou la diminution du taux d’intérêt
  • Soit semi-fixe avec révision de taux d’intérêt à horizon de 10-12 ans.