Comment choisir le meilleur prêt à hypothèque

Avec Online Credit, via nos partenaires, toute demande de prêt hypothécaire est examinée soigneusement afin de vous proposer la solution la plus appropriée à vos finances et à votre situation personnelle. 

Notre statut de comparateur en ligne nous permet de collaborer avec de nombreux organismes de crédit. Nous avons donc la capacité de faire le tri parmi diverses offres grâce à l’étendu de nos partenariats avec les établissements financiers. Et ainsi, trouver l’offre qui sera le plus bénéfique pour vous. Que ce soit pour votre projet ou vos finances.

Choisir le meilleur pret hypothécaire

Astuces pour obtenir des offres de prêt hypothécaire avantageuses

Un crédit hypothécaire dure plusieurs dizaines d’années. Aussi, pour ne pas, vous retrouvez dans un gouffre financier, veiller à ce que son obtention se fasse dans les meilleures conditions possibles. Pour cela, vous pouvez insister sur les points essentiels suivants :

  • Intégrer le plus d’apport possible :

En Belgique, malgré la hausse du prix des habitations, une grande partie des ménages belges ont toujours recours à un emprunt pour leur permettre d’acheter leur domicile.

Raison pour laquelle la Banque Nationale de Belgique a instauré, auprès des organismes de prêt, la règle des 90%. Normalement, le financement octroyé par ces derniers doit respecter cette limite par rapport au prix d’achat. Mais n’empêche qu’il y a toujours une exception pour les primo-acquéreurs.

Néanmoins, si vous pouvez augmenter vos fonds propres dans cette acquisition, le taux d’intérêt attribué par la banque sera très attractif.

Aussi, contribuez autant que vos finances vous le permettent, quitte à demander de l’aide à vos proches.

  • Négociez votre emprunt :

Il y a des emprunteurs qui sont de parfaits négociateurs, et d’autres qui trouvent la négociation ennuyante. Que vous fassiez partie de l’un ou l’autre, cette étape est primordiale si vous souhaitez vous lancer dans vos projets immobiliers.

En effet, les banques prennent une marge assez large dans l’attribution des taux d’intérêt. Même si cela a été décidé en fonction de votre profil emprunteur, vous êtes toujours en position de débattre.

C’est pour cela qu’il ne faut jamais accepter la première offre qu’un prêteur vous fait. Contactez-en plusieurs et faîtes un rapprochement des propositions reçues.

  • Comparez vos offres avec des connaissances qui ont contracté un crédit immobilier récemment :

Essayez toujours de vous informer sur l’état actuel du marché en vous rapprochant des récents acquéreurs. Comme ça, vous avez un aperçu de jusqu’où vous pouvez négocier.

  • Ne vous laissez pas piéger par un taux d’intérêt bas :

Soyez très attentif aux autres éléments du contrat de prêt immobilier si vous avez pensé trouver le meilleur taux. En effet, il n’est pas rare que dans ce genre de situation, les autres frais sont exorbitants et font monter considérablement le coût total de votre crédit.

Faîtes aussi des comparaisons si les banques vous proposent des produits supplémentaires.

  • Vous pouvez choisir un mandat hypothécaire :

Pour une procuration hypothécaire, vous accordez le droit à la banque de demander une hypothèque sur votre domicile dans le cas où vous ne pouvez pas honorer le remboursement de vos crédits. Cependant, le montant doit être convenu dès le début.

Cette option vous fera faire des économies sur les frais de notaire.

Quels sont les divers produits et offres disponibles en crédit hypothécaire ?

Il existe 3 différents types d’emprunt habitation :

  • Prêt hypothécaire avec amortissement du capital :

C’est celui qui est le plus contracté. Il a pour principe de verser chaque mois à la banque une somme définie qui comporte une partie de la somme empruntée et également des intérêts qu’elle a engendrés.

En premier temps, les intérêts accaparent une grande partie de votre mensualité. Mais au fur et à mesure que vous avancez dans votre crédit, les intérêts, qui sont basés sur le solde restant dû diminuent progressivement. Et à ce moment-là, même si votre versement reste inchangé, c’est le capital qui prendra plus de place.

  • Versement mensuel dégressif :

Par ailleurs, vous pouvez aussi opter pour des versements dégressifs.

Ce qui signifie que la partie du capital dont vous vous acquittez tous les mois est fixe et que votre mensualité baisse petit à petit en fonction des intérêts sur le capital restant dû.

Cette option, bien qu’elle nécessite des versements élevés au début, vous permettra de réduire le montant total de votre emprunt.

  • Prêt hypothécaire avec reconstitution de la somme empruntée

Ce type de crédit hypothécaire n’est disponible qu’auprès des compagnies d’assurance. Son fonctionnement est le suivant :

    • Vous payez une prime définie tous les mois qui, à l’échéance de votre contrat, rassemblera le capital que vous avez emprunté.
    • Vous devez également régler des intérêts liés à cette opération durant le long de votre période de remboursement.

Mais généralement, cette pratique n’est utilisée par les emprunteurs que :

    • pour l’acquisition d’une résidence secondaire,
    • lorsque le domaine financier n’a pas de secrets pour eux. Et qu’ils sachent exactement les risques qu’il implique.
    • Lorsqu’ils ont déjà des patrimoines immobiliers assez importants.
  • Prêt pont :

Connu aussi sous “prêt hypothécaire à terme fixe”, c’est le genre de crédit qui est nécessaire pour les foyers qui, pour acheter une nouvelle habitation, se doivent de vendre celle où ils habitent.

Vous ne payez que les intérêts, calculés sur la totalité du prêt obtenu, jusqu’à ce que votre maison actuelle soit vendue. Et dès que la vente est finalisée, vous procédez directement à la clôture du crédit pont.

Lorsque des rénovations sont financéespar le prêt, l’emprunteur peut bénéficier d’une dispense de remboursement en capital totale ou en partie jusqu’à ce que les travaux soient terminés.

Offre hypothécaire

Les différents types de taux d’intérêt dans un crédit hypothécaire

Dans un prêt hypothécaire, il existe 3 types de taux d’intérêt :

  • Taux fixe :

Le taux reste le même jusqu’à la fin du contrat peu importe si le taux de l’immobilier monte ou est en baisse.

Il est conseillé lorsque le taux du marché est moins élevé.

  • Taux variable :

La variation se fera selon ce qui est convenu entre vous et la banque. Par ailleurs, lors de cette modification, il faut savoir qu’une limite entre 2 à 5% du taux initial doit être respectée sur le taux praticable. Ce qui signifie que comparé au taux de départ, le nouveau taux ne doit pas doubler.

Pour les emprunteurs qui combinent le taux variable avec une option accordéon, ils peuvent rester sur un paiement mensuel fixe si leur situation le leur permet.

  • Taux modulable :

Avec modification de taux à horizon de 10 ou 12 ans.

Vous pouvez aussi souscrire à un crédit qui inclut directement les frais notariaux. Cela vous allège des autres frais dont vous devez vous acquitter suite à l’achat immobilier. Cette alternative est soumise à la loi du crédit à hypothèque, mais sans prise d’hypothèque sur le logement.