pret-hypothecaire

Dans le secteur de l’immobilier, les frais de notaire sont habituellement reliés à l’achat d’un immeuble et à l’obtention d’un emprunt avec hypothèque. Ils sont traditionnellement établis suivant 2 sortes :

  • achat d’un immeuble : désignent à la fois les droits d’enregistrement à régler fiscalement, les honoraires notariaux et, dans l’hypothèse d’un emprunt avec hypothèque, les frais de l’hypothèque relatifs à l’inscription hypothécaire via l’office hypothécaire.
  • obtention d’un emprunt avec hypothèque (à l’exclusion de l’achat) : dans ce cas-ci, il s’agit des frais de l’hypothèque relatifs à l’inscription hypothécaire via l’office hypothécaire et les honoraires notariaux.

Les frais de notaire se règlent au moment du passage chez le notaire pour la signature de l’acte.

En Wallonie, les frais varient en fonction de la valeur du revenu cadastral du bâtiment : les droits d’enregistrement sont de 6 % si le RC est inférieur à 745 € et de 12,5 % si celui-ci est supérieur à 745 € (exception pour les prêts sociaux : 5 % si le RC est inférieur à 745 €).

Le même principe est appliqué en Flandre : les droits d’enregistrement sont de 5 % si le RC est inférieur à 745 € et de 10 % si celui-ci est supérieur à 745 €.

Dans la Région de Bruxelles-Capitale, par contre, le montant est de 12,5 % pour tout le monde avec une réduction des coûts d’enregistrement sur les premiers 60.000 €, voire 75.000 € si le bien est situé dans une zone à forte pression immobilière.

Néanmoins, il y a quelquefois des situations particulières : dans cette éventualité, mettez-vous en relation avec nous.

Comment déterminer la valeur totale de mon crédit avec hypothèque ?

Le budget empruntable dépendra de divers paramètres. Le premier correspond aux revenus mensuels de votre foyer. Ensuite, la durée du crédit que vous choisissez mais également le TAEG. Enfin, le montant estimé de la quote-part doit aussi être pris en compte. Cela correspond au ratio entre le montant du crédit et le prix du logement.

Taux d’intérêt hypothécaire, de quelle manière est-il déterminé ?

Un taux d’intérêt hypothécaire vu ainsi n’a aucune réelle signification. Comment cela ? C’est facile à comprendre ! Il peut être simplement un appât dans certaines maisons de crédit pour séduire de nouveaux clients. De nombreux candidats au crédit ne pensent qu’au taux d’intérêt qu’ils pourront obtenir. Il est essentiel d’arrêter de penser ainsi. En plus du taux hypothécaire, il faut aussi analyser l’ensemble des garanties auxquelles vous devrez souscrire afin de bénéficier de ce même taux. Et à ce titre, il y a souvent des mauvaises surprises.

Même si la prestation conjointe est illicite, les garanties sont rendues contractuellement obligatoires pour que vous puissiez bénéficier du taux d’intérêt le plus avantageux pour votre emprunt avec hypothèque. Par contre, vous pouvez toujours les décliner, mais le taux d’intérêt offert ne sera plus le même.

Propriétaires : de quelle manière préserver votre immeuble d’habitation ?

Vous êtes le détenteur d’une maison, d’un appartement, d’un immeuble ? Vous éprouvez des problèmes pour régler vos échéances mensuelles ? N’attendez pas qu’il soit trop tard.

Attention aux frais en plus

Lorsque vous contractez un crédit à hypothèque, vous avez l’obligation de solliciter un cabinet de notaires. Cet acte notarial va évidemment engendrer des frais en plus que vous ne devez pas négliger. Parmi ces frais, il y a les coûts de l’enregistrement, le droit de l’hypothèque, les frais d’acte et bien entendu, les honoraires de notaires.