pret-hypothecaire

Dans le domaine immobilier, les frais de notaire sont en général liés à l’achat d’un immeuble et à l’obtention d’un crédit avec hypothèque. Ils sont habituellement établis selon deux sortes :

  • acquisition d’un immeuble : représentent à la fois le coût de l’enregistrement à régler fiscalement, les honoraires du notaire et, dans l’hypothèse d’un crédit avec hypothèque, les coûts d’hypothèque relatifs à l’inscription de l’hypothèque auprès du bureau des hypothèques.
  • octroi d’un crédit avec hypothèque (hors achat) : dans le cas présent, il s’agit des coûts d’hypothèque relatifs à l’inscription de l’hypothèque auprès du bureau des hypothèques et les honoraires du notaire.

Les honoraires de notaire se règlent lors du passage chez le notaire pour la signature des actes.

En région wallonne, les honoraires évoluent en fonction de la valeur du RC (Revenu Cadastral) du bâtiment : les droits d’enregistrement sont de 6 % si le RC est inférieur à 745 € et de 12,5 % si celui-ci est supérieur à 745 € (à l’exception des crédits sociaux : 5 % si le RC est inférieur à 745 €).

Le même principe est appliqué en région flamande : les droits d’enregistrement sont de 5 % si le RC est inférieur à 745 € et de 10 % si celui-ci est supérieur à 745 €.

Dans la Région de Bruxelles-Capitale, à l’opposé, c’est 12,5 % pour tout le monde avec un abattement des droits d’enregistrement sur les premiers 60.000 €, et parfois jusqu’à 75.000 € si l’immeuble se situe dans une zone où la tension immobilière est élevée.

Néanmoins, il y a quelquefois des situations particulières : dans ce cas, mettez-vous en relation avec nous.

Comment estimer la valeur totale de mon prêt avec hypothèque ?

Le budget que vous pouvez emprunter dépend de nombreux éléments. Le premier correspond aux revenus mensuels au sein de votre foyer. Le second est la durée de l’emprunt que vous choisissez mais également le TAEG. Enfin, le montant estimé de la quote-part doit aussi être pris en compte. Il s’agit du ratio entre la somme du crédit et la valeur de l’habitation.

Taux d’intérêt hypothécaire, comment est-il déterminé ?

Un taux hypothécaire vu ainsi ne veut rien dire. Pourquoi ? C’est facile à comprendre ! Il peut être tout bonnement un outil de séduction de certaines maisons de crédit pour attirer de nouveaux clients. Beaucoup de candidats-emprunteurs ne songent qu’au taux auquel ils auront droit. Il faut absolument perdre cette habitude. Outre les taux hypothécaires, il est également nécessaire d’analyser l’ensemble des assurances à contracter pour profiter de ce taux annoncé. Et à ce titre, il y a souvent des mauvaises surprises.

Alors que la vente subordonnée est illicite, les assurances ont une force obligatoire du contrat afin que vous puissiez bénéficier du meilleur taux pour votre crédit avec hypothèque. A l’opposé, vous pouvez toujours les refuser, mais le taux proposé sera différent.

Propriétaires : comment prémunir votre bâtiment ?

Vous êtes le détenteur d’une villa, d’un appartement, d’un immeuble ? Vous avez des difficultés pour payer vos mensualités ? Réagissez au plus vite.

Soyez vigilant avec les coûts additionnels

Quand vous contractez un prêt hypothécaire, vous êtes obligé de solliciter un notaire. Cet acte va évidemment engendrer des coûts additionnels qu’il ne faudra pas négliger. Parmi ces coûts, il y a les coûts de l’enregistrement, le droit d’hypothèque, les frais d’acquisition et naturellement, les honoraires du notaire.