pret-hypothecaire

Dans le secteur de l’immobilier, les frais notariaux sont en général liés à l’acquisition d’un immeuble et à l’obtention d’un crédit hypothécaire. Ils sont habituellement fixés selon deux sortes :

  • acquisition d’un immeuble : représentent à la fois les droits d’enregistrement à régler à l’état, les frais du notaire et, s’il y a un crédit hypothécaire, les coûts d’hypothèque relatifs à l’inscription de l’hypothèque via l’office hypothécaire.
  • octroi d’un crédit hypothécaire (à l’exclusion de l’achat) : dans le cas présent, il s’agit des coûts d’hypothèque relatifs à l’inscription de l’hypothèque via l’office hypothécaire ainsi que les frais du notaire.

Les frais notariaux sont à payer au moment du passage chez le notaire pour la conclusion de l’acte.

En région wallonne, les coûts varient suivant le montant du revenu cadastral du bâtiment : les droits d’enregistrement sont de 6 % si le revenu cadastral est en-dessous de 745 € et de 12,5 % si celui-ci est au-dessus de 745 € (exception pour les crédits sociaux : 5 % si le revenu cadastral est en-dessous de 745 €).

Un procédé similaire est de rigueur en Flandre : les droits d’enregistrement sont de 5 % si le revenu cadastral est en-dessous de 745 € et de 10 % si celui-ci est au-dessus de 745 €.

Dans la Région de Bruxelles-Capitale, par contre, le montant est de 12,5 % pour tout le monde avec un abattement des droits d’enregistrement à hauteur de 60.000 €, et parfois jusqu’à 75.000 € si le bien se situe dans un secteur à forte pression immobilière.

Toutefois, il existe parfois des situations particulières : dans ce cas, contactez-nous.

Comment calculer le montant de mon emprunt hypothécaire ?

Le budget que vous pouvez emprunter va dépendre de nombreux paramètres. Le premier correspond aux revenus mensuels de votre ménage. Le second est la longueur de l’emprunt que vous choisissez mais également le taux d’intérêt. Pour finir, le montant estimé de la quote-part doit aussi être pris en compte. Cela correspond au ratio entre le montant de l’emprunt et la valeur du logement.

Taux hypothécaire, comment se calcule-t-il ?

Un taux hypothécaire vu ainsi n’a aucune réelle signification. Comment cela ? C’est facile à comprendre ! Il peut être tout bonnement un outil de séduction de certaines maisons de crédit pour capter une nouvelle clientèle. De nombreux clients ne songent qu’au taux qu’ils obtiendront. Il faut oublier cette manière de raisonner. En plus du taux hypothécaire, il faut examiner toutes les assurances à contracter pour bénéficier de ce taux annoncé. Et à ce titre, il peut y avoir parfois des déceptions.

Alors que la vente conjointe est prohibée, les assurances sont rendues contractuellement obligatoires afin que vous profitiez du meilleur taux pour votre crédit hypothécaire. Par contre, vous avez toujours le choix de les décliner, mais dès lors, le taux offert ne sera plus le même.

Propriétaires : comment protéger votre immeuble d’habitation ?

Vous êtes le détenteur d’une maison, d’un appartement, d’un bâtiment ? Vous avez des problèmes pour rembourser vos échéances mensuelles ? N’attendez pas qu’il soit trop tard.

Soyez vigilant avec les coûts supplémentaires

Lorsque vous signez un emprunt hypothécaire, vous avez l’obligation de solliciter un notaire. Cet acte notarial va naturellement entraîner des coûts supplémentaires qu’il ne faudra pas omettre. Parmi ces coûts, il y a les coûts de l’enregistrement, le droit d’hypothèque, les frais d’acte et bien entendu, les frais du notaire.