Des suites d’un événement particulier, il est possible que vos revenus baissent de façon considérable. La crise du Covid-19 a ainsi contribué à réduire les revenus de plusieurs individus qui avaient néanmoins pleinement étudié leur capacité de remboursement lorsqu’ils ont souscrit au crédit à tempérament classique.

Ainsi, qui aurait pu prédire une telle catastrophe et ses répercussions ?

C’est pareil lorsque l’on doit parer à n’importe quel événement comme la perte de son emploi ou encore un handicap des suites d’un accident. Peu importe les causes mettant à mal vos revenus, des solutions existent pour vous épargner une faillite personnelle.

Ainsi, si vous vous retrouvez à présent en difficulté pour régler les échéances d’un crédit à tempérament classique, ne paniquez pas. Il existe deux solutions principales selon la situation dans laquelle vous vous trouvez :

  1. Vous avez souscrit une garantie complémentaire lorsque vous avez signé votre crédit à tempérament : parcourez les termes de votre contrat d’assurance et vérifiez si vous remplissez les modalités pour que l’assureur assume le paiement de votre crédit à tempérament durant quelques temps. Si tel est le cas, vous voilà soulagé de cette charge durant quelques temps. Dans le cas contraire, reportez-vous au point 2.
  2. Vous n’avez pas souscrit à une assurance : détendez-vous, cela ne signifie pas que vous allez rester dans la situation inconfortable dans laquelle vous vous trouvez à présent, au risque d’être encore plus endetté. Contactez sans attente votre courtier. Il aura la possibilité d’analyser votre situation avec vous et vous proposer une solution pour épurer vos finances. Il existe par exemple ce qu’on appelle le rachat d’emprunts. Cela consiste en une opération financière vous permettant de racheter un ou différents prêts à votre actif (crédit à tempérament classique, mais pas uniquement) pour modifier les conditions de remboursement : vous avez dès lors la possibilité d’allonger la période de paiement pour obtenir des échéances plus légères.

Le simulateur d’emprunt à tempérament :

si vous choisissez le processus via Internet, il faudra tout d’abord réaliser une simulation de votre crédit à tempérament :

  • vous encodez vos informations dans l’outil de simulation en haut de cette page : type d’emprunt, capital demandé, nombre de mensualités (période de remboursement) et vous recueillez en un instant une estimation de votre futur prêt.
  • Si le bilan ne vous convient pas, refaites la simulation en changeant l’une ou l’autre des informations jusqu’à obtenir une offre qui vous va parfaitement.

De quelle manière vais-je recevoir l’argent que j’ai demandé ?

Si votre requête de crédit à tempérament est validée par Online Credit, vous recevrez une offre de prêt. L’offre reprendra l’ensemble des données essentielles comme :

  • les fonds empruntés (c’est-à-dire le capital),
  • le coût du crédit (les intérêts et autres frais),
  • la somme qu’il vous reste à régler après chaque paiement (c’est le SRD (Solde Restant Dû).

Lorsque toutes les formalités sont en conformité, à savoir lorsque vous aurez paraphé le crédit proposé par Online Credit, l’argent sera transféré à votre banque dans les 48h. Sachez qu’un spécialiste Online Credit peut, sur votre demande, se rendre chez vous pour signer le prêt, si cela vous arrange. Une fois que la somme est en votre possession, vous n’avez plus qu’à l’utiliser pour donner vie à votre projet !

La souscription du contrat :

si l’ proposition d’emprunt à tempérament vous convient, vous n’avez plus qu’à signer le crédit. Pour cela, il faudra vous déplacer dans l’une des agences de nos partenaires.

Sachez que lors de tout ce processus, nos équipes sont à votre écoute pour vous apporter des réponses, afin de vous guider au mieux. Contactez-nous sans hésiter de la façon qui vous convient le mieux.

Il est également essentiel de prendre en compte que ni le simulateur, ni la requête d’emprunt à tempérament ne vous impliquent. Il n’y a que le contrat signé qui vous engage.