Une excellente façon de vivre plus vert est d’utiliser moins les automobiles, et il existe plusieurs d’y parvenir.

Si vous travaillez à l’extérieur de la maison mais que vous pensez pouvoir le faire à distance, il est peut-être temps de vous intéresser au télétravail.

Si votre employeur le permet, vous pouvez vous pencher sur la question et l’envisager sérieusement.

le télétravail

De plus en plus d’entreprises autorisent leurs employés à faire du télétravail. C’est une opération du genre ”win-win”.

L’employeur peut réduire certains frais récurrents et, comme des études l’ont démontré, il peut espérer un surcroît d’activité de ses employés.

Ce qui affectera positivement la rentabilité de l’entreprise.

Quant à vous, vous économiserez de l’argent en carburant et participerez ainsi activement à la protection de l’environnement.

Sans parler du facteur temps car vous éviterez aussi les sempiternels embouteillages du matin et du soir qui en plus de vous faire perdre du temps vous rendent nerveux et irascible.

En résumé, l’employeur économise de l’argent sur les frais généraux et il permet de réduire l’empreinte carbone générée par ses employés.

Vous, vous êtes plus à l’aise pour travailler tout en ayant un sentiment agréable de participer à un monde plus vert.

Car selon le résultat d’études sur le sujet, vous réduirez la pollution à hauteur de +/- 260 grammes de dioxyde de carbone par kilomètre parcouru.

Cela peut être considéré comme modeste mais ne dit-on pas que ce sont ”Les petites rivières qui font les grands fleuves”.

Faites le compte sur une année et vous comprendrez rapidement que votre contribution n’est pas à négliger.

le covoiturage

En revanche, si le travail à domicile, même quelques jours par semaine, n’est pas une option, envisagez le covoiturage avec d’autres employés.

Dans un bureau de 30 personnes, qui conduisent toutes une voiture pour aller au travail, leurs véhicules émettent, ensemble, 360 kilos de dioxyde de carbone chaque semaine.

En privilégiant le covoiturage avec six voitures, chacune avec cinq passagers, cette production de dioxyde de carbone tombe à seulement 72 kilos grammes par semaine !

Une autre façon de passer au vert pour vos déplacements, qu’ils soient professionnels ou autres, est d’utiliser les transports en commun.

Même si vous avez un véhicule, cela vous ferait économiser de l’argent sur l’essence, l’usure de votre voiture, la fréquence des entretiens, les pneus.

Sans compter les risques d’accident et les éventuelles hausses des primes d’assurance.

Et quand le temps le permet, pourquoi ne pas renouer avec le vélo ? Un peu d’exercice matinal vous ferait le plus grand bien.

Vous gagneriez aussi du temps car il est prouvé que se déplacer en vélo, en ville est plus rapide que la voiture.

Rien que de bonnes raisons de revoir votre mode de déplacement.